Compte rendu par Giorgio Bonacci du Comité de coordination internationale « Cittaslow » à Jeonju (Corée du Sud) du 7 au 9 octobre 2016

Album Photos « Corée 2016 »

Avec l’accord de Pierre Beaudran, président du réseau français, j’ai représenté Cittaslow-France à la réunion organisée à Jeonju par la coordination coréenne conduite par le Prof. Dehyun Sohn. Le maire de Jeonju, M. SeungSu Kim, a accueilli les délégations, suivi les travaux et accompagné les visiteurs tout au long de leur séjour dans sa ville.

Une bonne trentaine de délégués en provenance d’Europe et d’Asie se sont rendus à Jeonju, ville de quelques 50 000 habitants à 230 km au sud de Seoul. Ils représentaient 9 réseaux nationaux : Chine, Corée du Sud, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal et Taiwan.

Cittaslow internationale était représentée par son président Stefano Pisani, le secrétaire général Pier Giorgio Oliveti et le coordinateur du comité scientifique, Giuseppe Roma.

La qualité de l’accueil et la généreuse hospitalité de nos partenaires coréens méritent d’être signalés. Les délégués venant de l’étranger ont été pris en charge dès leur descente d’avion (accueil, logement, transport..) pendant toute la durée de leur séjour par une sympathique et efficace équipe coréenne qui a également organisé le transfert Seoul-Jeonju par TGV alors que l’équipe de la municipalité de Jeonju encadrait les nombreux spectacles, animations et visites prévues au programme.

Le compte rendu de la réunion du Comité de coordination du 18-19 mars à Greve in Chianti a été approuvé à l’unanimité.

Le Comité a entériné l’adhésion de trois nouvelles villes : Jingyang (Chine), Cortona (Italie) et Glubzyce (Pologne), ce qui porte le total des villes adhérentes à 230 dans 30 pays différents. A noter que le réseau polonais compte désormais 26 villes. Encore loin des cittaslow italiennes (qui sont au nombre de 83) mais bien au delà de la Corée du Sud, en troisième position avec 16 villes.

Les rapports du président et du secrétaire général ont présenté les activités et principaux dossiers en cours.

  • Douze cittaslow ont participé au salon international Terra Madre-Salone del Gusto à Turin, 22-25 septembre. A noter la présence, à coté des producteurs, des représentants de réseaux ou de villes (dont la France) intéressés à l’action de promotion touristique auprès du vaste public qui a arpenté pendant cinq jours les allées du Parc du Valentin.
  • Le projet EGTC (dialogue avec les institutions européennes) est en cours de finalisation et devrait être approuvé incessamment par les autorités italiennes.
  • Le projet-concours d’hymne musical Cittaslow se précise. Le cahier de charge vient d’être complété par le comité mis en place à cet effet. Les coordonnateurs nationaux seront bientôt saisis pour diffuser l’appel aux candidats musiciens-compositeurs intéressés à participer.
  • Le nouveau environnement web multi-médial de l’association (Internet, PC, mobiles,tablettes) a été officiellement inauguré et présenté à la presse le vendredi 7 octobre à Jeonju. Il est désormais visible en ligne. Chaque réseau national et chacune de nos villes dispose dans cet environnement d’un mini-site facile d’accès (ainsi que l’accès à l’outil Web-TV) permettant de présenter et promouvoir ses projets auprès du public. Nous avons été invités à l’alimenter régulièrement avec les contenus qui intéressent nos municipalités. A noter aussi l’existence d’un espace de discussion « privé » réservé aux municipalités qui souhaitent échanger sur des thèmes d’intérêt commun.
  • Le projet Cittaslow-tourisme avance. Les coordonnateurs nationaux seront bientôt sollicités pour designer un correspondant chargé de participer à la mise en oeuvre du projet.
  • Parmi les autres thèmes en chantier à signaler les réflexions en cours sur la planification urbaine, l’agriculture et les marchés producteurs Cittaslow. Les coordonnateurs nationaux sont invités à enrichir ces réflexions avec des contributions reflétant leurs propres expériences en la matière.
  • Les résultats du sondage-évaluation de l’assemblée générale de Vizela en juillet dernier ont été brièvement présentés. Les conclusions qu’on peut en tirer sont peu significatives en raison du nombre limité de questionnaires exploités (12).
  • Le point sur la situation financière de l’association (janvier-septembre 2016) montre que dépenses et recettes sont en ligne avec le budget prévisionnel présenté à Greve in Chianti en mars dernier.
  • Calendrier : Le prochain comité de coordination international se tiendra à Begur, Catalogne-Espagne, les 24-25 mars 2017. La prochaine AG de l’association est fixée comme prévu en Australie le 5 mai 2017. S’agissant d’une AG élective pour le renouvellement des instances dirigeantes de l’association, la participation d’au moins un représentant de chaque réseau national ou ville est vivement recommandée. Le secrétariat envisage de négocier un paquet forfait après consultation des principaux groupements de compagnies aériennes.

Le tour de table des coordonnateurs nationaux – rapide, faute de temps – a mis en évidence les difficultés persistantes dans certains réseaux nationaux (Portugal, Italie,..). Dans d’autres cas des progrès ont été enregistrés (Espagne). La coordination semble marcher assez bien en Pologne et en Corée, sans doute grâce à la disponibilité de ressources importantes (humaines et financières) affectées à la coordination. Pour ma part, j’ai brièvement informé les participants des principaux changements intervenus sur le plan institutionnel, j’ai mentionné quelques unes des initiatives et projets en cours au niveau du réseau français et des villes individuelles ainsi que notre disponibilité à contribuer aux réflexions en cours, notamment sur le dossier « tourisme » et « marchés producteurs».

En conclusion de la réunion le coordonnateur national coréen Prof. Dehyun Sohn, a présente le livre « Go Slow and Curvy », résultat d’une recherche qu’il a mené avec Hee-Jung Jang et Timothy Jung sur la nature de la démarche et la philosophie du phénomène « Cittaslow ». Les auteurs synthétisent le concept par quatre mots-clés : slowness (durabilité, profondeur), freedom (liberté), soul (âme, spiritualité) et delight (jouissance, satisfaction) qu’il considèrent comme étant les quatre vertus cardinales constitutives du « Manbon » (le bonheur humain ?).

L’ouvrage, en anglais, a été publié chez l’éditeur Springer International Switzerland en 2015. Un exemplaire a été remis a chaque délégation, disponible chez moi à la demande.

En marge de la réunion j’ai interrogé plusieurs délégations ainsi que le secrétariat pour appréhender les modes opératoires – très variés – suivis par les une et les autres pour le renouvellement de la certification, procédure à mettre en oeuvre en principe tous les cinq ans. Ce point sera sans doute abordé lors de la prochaine réunion du conseil d’administration, le 24 février 2017.

PS: Lors de leur inscription en juin juillet derniers, les participants avaient été invité à présenter un document sur leur ville, ses attraits, atouts et projets menés dans le cadre cittaslow. Ces contributions ont été regroupées dans une publication qui a été diffusée à Jeonju, dont je transmets copie à l’OT de Mirande par la Poste.